GALLICE Joseph

Né en 1797, à Saint-Pierre-d’Albigny (Savoie). Ouvrier tisseur en soie, à Paris, il fut poursuivi, en juillet 1847, pour coalition. Aux Ateliers nationaux en 1848, il fréquenta les clubs et se signala par ses opinions communistes. Le 22 juin, il était de ceux qui se trouvaient au rendez-vous de la place du Panthéon et défilèrent dans Paris au cri : « De l’ouvrage ou du plomb. » Le lendemain, il obligea son concierge, rue Saint-Jacques, à lui livrer son fusil ; et les propos qu’il tint, — il menaçait ses voisins de les contraindre à partager leur avoir avec lui — lui valurent d’être arrêté, puis transporté. Il rentra en janvier 1849.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article31336, notice GALLICE Joseph , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 12452.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément