GAUDICHOT-MASSON Auguste, Michel, Benoît, dit Asson Michel

Né à Paris en 1800, mort à Paris en 1885.
Fils d’ouvriers, il commença par être figurant danseur dans un des petits théâtres de la capitale, celui du Mont-Thabor. Ses insuccès le décidèrent à devenir commis de librairie, puis garçon de café, et enfin ouvrier lapidaire en articles de Paris. Il commença alors à écrire de petites chroniques dans le journal Figaro, puis se lança, à partir de 1847, dans la confection de romans, de vaudevilles, et enfin de drames. Si la plupart de ses œuvres théâtrales n’ont aucune importance, au moins sur le plan des idées sociales, il fut dans ses œuvres en prose : Le Maçon (4 volumes, Paris, 1828), Daniel le lapidaire ou les Contes de l’atelier (2 volumes, Paris, 1832-1833), Vierge et martyre (Paris, 1836), et surtout dans ses Souvenirs d’un enfant du peuple (8 volumes, Paris, 1838-1841), un de ceux qui contribuèrent le plus à faire connaître aux lecteurs les aspects quotidiens de la vie ouvrière et des revendications sociales. (G. Vapereau, Dictionnaire des Littératures).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article31474, notice GAUDICHOT-MASSON Auguste, Michel, Benoît, dit Asson Michel, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément