DESCHAMPS Robert, Ovide

Par Yves Le Maner

Né le 11 janvier 1920 à Calais (Pas-de-Calais), mort en déportation le 26 décembre 1944 à Gross-Rosen ; maçon puis cheminot ; militant communiste du Pas-de-Calais.

Robert Deschamps
Robert Deschamps

Deschamps fut maçon avant d’entrer à la SNCF. Militant du Parti communiste, il était, en 1939, secrétaire des Sports travaillistes calaisiens, groupement contrôlé par la section locale du PC et qui regroupait six amicales, soit un total de trois cents adhérents. Il avait créé un journal communiste clandestin intitulé La Vérité. Deschamps quitta Calais lorsque les Allemands commencèrent à arrêter les communistes et les syndicalistes comme otages. .

Deschamps fut arrêté par les Allemands le 12 juillet 1943 en gare d’Aulnoye (Nord) et blessé à la jambe pendant sa tentative de fuite, puis déporté à Esterwegen, en 1944. Il mourut le 26 décembre 1944 au camp de Gross-Rosen, aux confins de la Pologne.

Son nom fut donné à un terrain de football à Calais.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3162, notice DESCHAMPS Robert, Ovide par Yves Le Maner, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 24 juin 2012.

Par Yves Le Maner

Robert Deschamps
Robert Deschamps

SOURCES : Arch. Dép. Pas-de-Calais, M 5099. — Jean-Marie Fossier, op. cit. — État civil de Calais.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément