GIBON François, dit Comtois

Né à Igny (Haute-Saône) en 1820. Ouvrier charpentier à Paris en 1847. Son surnom n’est sans doute qu’une partie de son nom de compagnon de l’un ou de l’autre Devoir des charpentiers. Il fut condamné à six ans de réclusion dans l’affaire de la société secrète des Communistes matérialistes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article31646, notice GIBON François, dit Comtois , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, octobre 1847.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément