DESCOTTES Joseph, François

Né le 11 décembre 1897 à Augerolles (Puy-de-Dôme), mort le 6 mars 1990 à Dijon (Côte-d’Or) ; cheminot ; syndicaliste unitaire (CGTU).

Joseph Descottes, fils de cultivateurs, se maria le 18 juin 1921 à Dijon. Il fut candidat du Parti communiste aux élections législatives de mai 1928 dans le 2e secteur de la ville, et recueillit 353 voix au 1er tour, soit 2 % par rapport aux 17 687 inscrits. En 1930, il assurait le secrétariat du syndicat CGTU des cheminots. Il avait été nommé à Perrigny-lès-Dijon (Côte-d’Or) où il se présenta aux élections municipales du 5 mai 1935.

Interné administrativement au camp de Chibron, commune de Signes (Var) en 1940, il fit une demande de libération qui reçut une réponse favorable du préfet de la Côte-d’Or le 11 novembre 1940, pour raison familiale (père de cinq enfants). Le préfet du Var lui notifia cette décision le 28 novembre 1940.

Le site Internet : deces.matchid.io n’accole que le prénom de Joseph derrière le patronyme de Descottes

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3168, notice DESCOTTES Joseph, François, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 8 février 2021.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13134, rapport du 26 janvier 1934. — Arch. Dép. Var, 7 M 12 2. — Site Internet : deces.matchid.io. — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément