DESMARS Michel, Marc, Denis

Par Michel Gorand

Né le 10 août 1942 à Angers (Maine-et-Loire) ; secrétaire général de l’Union professionnelle régionale (UPR-CFDT) de Tours (1976-1979) ; délégué du personnel auprès du Directeur Général SNCF (1978-1981) ; membre du secrétariat fédéral des cheminots CFDT et permanent syndical (1980-1983 et 1986-1992) ; un des créateurs de Sud-Rail en 1996.

Le père de Michel Desmars était à la CGT et au PC. Titulaire d’un BEI de mécanicien et d’un BEI de dessinateur projeteur, Michel Desmars entra au travail en 1961 puis à la SNCF comme attaché groupe VII à la conduite, en septembre 1964 au dépôt de Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire). Militant FO et à l’Union des anarcho-syndicalistes de 1961 à 1966, Michel Desmars adhéra au mouvement communiste libertaire en 1969. Il fut trésorier de syndicat FO en Loire-Atlantique, puis secrétaire du syndicat des cheminots FO de Tours de 1965 à 1969 et membre de l’UD-FO d’Indre-et-Loire. Il fut exclu de FO en septembre 1969 après la grève des agents de conduite sur le PS4R (réglementation du travail).

Il rejoignit la CFDT en 1974, prit rapidement des responsabilités syndicales et fut désigné secrétaire général de l’Union professionnelle régionale (UPR) de Tours de 1976 à 1979. Il fit également partie du groupe technique national des agents de conduite à partir de 1977 et en devint le responsable en même temps qu’il fut élu au secrétariat fédéral en mai 1980, au congrès de Loctudy, puis dégagé comme permanent syndical en juin 1980. Après les élections professionnelles de février 1978, il fut nommé délégué du personnel auprès du directeur général de la SNCF.

Lors de la préparation de la loi d’Orientations sur les Transports intérieurs (LOTI) de décembre 1982, il participa au groupe de travail tripartite (Ministère-Direction-syndicats) concernant le statut des cheminots et les droits des travailleurs. Critique des orientations lors des congrès FGTE et Cheminots de 1983 à Saint-Pol-sur-Mer (Nord), il se présenta au secrétariat fédéral des cheminots mais ne fut pas élu. Il reprit son service à la SNCF en juillet 1983. Lors de l’AG des syndicats de la branche cheminots en octobre 1986 à Lamoura (Jura), il fut élu au secrétariat puis réélu à l’assemblée générale d’avril 1989 à Port-Leucate (Aude).

Présent à l’assemblée générale des agents de conduite de Paris Nord qui décidèrent la grève à partir du 18 décembre 1986, il participa activement au conflit national des cheminots de l’hiver 1986/1987. Au début de l’année 1990, les cheminots des régions de Tours et de Toulouse expédièrent un train humanitaire en Roumanie : Michel Desmars participa à l’expédition du 28 janvier au 2 février 1990 et aux rencontres avec les cheminots de Bucarest.

Il partit à la retraite en août 1992 et se retira à Toulouse, et milita ensuite dans les associations : Action contre le chômage (AC !), Droit au logement (DAL), mais aussi à l’Union régionale des retraités CFDT jusqu’en 1995. Il participa à la création de Sud-Rail en 1996, et fut chargé de la liaison avec les retraités, de la formation et participa au secteur international de la fédération.

Michel Desmars fut élu conseiller municipal de Toulouse (Haute-Garonne) en 2001 sur la liste « Motivé-e-s » et en démissionna en janvier 2008. En 2005, il s’était installé au [Le] Verdier (Tarn) où il fut élu maire en 2014.

Marié, il eut trois enfants dont l’un devint cheminot.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3181, notice DESMARS Michel, Marc, Denis par Michel Gorand, version mise en ligne le 18 février 2018, dernière modification le 18 février 2018.

Par Michel Gorand

SOURCES : Arch. PPo, SNCF S30. — Arch. CFDT. — Note de Marie-Louise Goergen. — Correspondances avec le militant, 2002 et 2018. — Michel Gorand in
L’Histoire de la fédération des cheminots CFTC puis CFDT depuis février 1918, Créteil 2016.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément