GOSSENT Jean-Louis, [parfois GOOSENS]

Né vers 1792, ouvrier fileur résidant ou né à Saint-Jean-de-Cardonnay près de Rouen (Seine-inférieure, Seine-Maritime), et travaillant à Maromme, Jean-Louis Gossent fut condamné à huit ans d’emprisonnement par la cour d’assises de la Seine-Inférieure le 23 septembre 1825 pour sa participation à la révolte ouvrière du Houlme. La répression de ce mouvement fut sévère, un ouvrier, Roustel, fut condamné à mort et exécuté.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article31832, notice GOSSENT Jean-Louis, [parfois GOOSENS], version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 21 juin 2020.

SOURCES : Arch. Nat., : BB 24 85 à 99. — Bourgin, Le régime de l’industrie en France, tome III, p. 49-56. — Arch. Dép. de Seine-Maritime, cote 2U563 et 565 — Le journal de Rouen, 20, 21, 22, 23 et 24 septembre 1825 — Note de P.-J. Derainne et de Gilles Pichavant.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément