GOUTIÈRE Jean-Jacques, Alcide

Né le 5 octobre 1830 à Mauzé-sur-le-Mignon (Deux-Sèvres). Coutelier dans sa ville natale, il participa, en février 1850, à une manifestation révolutionnaire dirigée par Jean Fayet, commandant de la garde nationale de Mauzé, alors centre socialiste assez actif. Au cours de cette manifestation, Goutière se fit remarquer en chantant publiquement le fameux Chant des Vignerons, de Claude Durand, et en criant : « À bas les Blancs ! À bas les aristos ! Les Blancs à la lanterne ! »
Arrêté et poursuivi pour avoir « cherché à troubler la paix publique en excitant le mépris ou la haine des citoyens les uns contre les autres », il fut cependant acquitté par la cour d’assises des Deux-Sèvres, le 13 mars 1850. Voir Durand Claude*, Fayet Jean*, Leroy Louis*, et aussi Guay Paul*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article31898, notice GOUTIÈRE Jean-Jacques, Alcide, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : L’Écho républicain (n° du 24 février 1850). — Jacques Nanteuil, « Un compagnon de Victor Hugo à Jersey : Claude Durand, poète, vigneron et révolutionnaire », (Le Miroir de l’Histoire, n° 73, année 1956).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable