GUILLEMINOT Gabriel

Né en 1817 à Seignelay (Yonne), déporté en 1848.

Artiste peintre à Paris, Gabriel Guilleminot combattit en Février 1848 et entra aux Ateliers nationaux comme chef d’escouade. Habitué des clubs, il se trouvait, le 23 juin, à la barricade du collège Descartes, où il essuya le feu de la garde mobile et riposta. Arrêté après un simulacre de fraternisation de la part de la garde mobile, condamné le 27 juillet 1848 il fut transporté en Algérie et interné à Miliana en 1855. Il fut gracié le 20 mars 1856.
Un de ses descendants dit que, dans la mémoire familiale, il était typographe à Paris, déporté en Algérie lors de la Révolution de 1848 à Paris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article32193, notice GUILLEMINOT Gabriel , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 31 décembre 2016.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 3442. — "Inculpés de l’insurrection de Juin 1848", Centre Georges-Chevrier [en ligne]. - Témoignage d’un descendant.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément