HECQUET Charles, François

Né en 1811 à Abbeville (Somme). Peintre en bâtiment à Paris, il entra comme chef d’escouade aux Ateliers nationaux, en 1848. Combattant de Février, il avait participé à la prise des Tuileries, dont il rentra ivre-mort. Il se faisait ensuite passer pour « Montagnard » sans préciser s’il appartenait à la « Compagnie des Montagnards » ou au « Club des Montagnards ». Le 23 juin, il s’absenta constamment, et le 24, en armes, il s’en alla « jouer la belle et venger ses frères ». Il se trouvait rue des Tournelles, où l’on faisait des barricades, et combattit rue Charlemagne. Le 25, il se battit au coin des rues Percée et Saint-Antoine et manqua être fusillé : une femme de boulanger le sauva. Mais ses bavardages le firent arrêter. Le mauvais témoignage d’un ancien propriétaire lui valut la transportation, dont il revint gracié en décembre 1848.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article32378, notice HECQUET Charles, François , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 11140.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément