DIDIER Georges, Paul

Par Paul Boulland

Né le 8 septembre 1928 à Romilly-sur-Seine (Aube) ; cheminot ajusteur ; membre du secrétariat de la fédération PCF du Calvados (1966-1970) ; maire de Romilly-sur-Seine (1984-1989).

Fils de René Didier, aiguilleur SNCF, et de Juliette Didier, sans profession, tous deux décrits comme sympathisants communistes en 1954, Georges Didier accomplit deux années de cours complémentaire et était titulaire d’un CAP d’ajusteur. Entré à la SNCF à 14 ans, il travailla dans sa ville natale et y adhéra à la CGT. Muté pour 18 mois à Hayange (Moselle) en 1951, il y fut secrétaire adjoint du syndicat et membre du conseil syndical. À son retour à Romilly-sur-Seine, en 1953, il devint secrétaire général du syndicat des cheminots CGT. Il adhéra au Parti communiste en août 1953, à la faveur des grèves dans lesquelles il eut « une grande activité » et apparut « estimé des cheminots où il a fait de nombreuses adhésions » selon les termes du secrétaire fédéral PCF Maurice Camuset* en 1954. Dans les mois suivants, Georges Didier participa à une délégation syndicale en Bulgarie. Son implantation et sa popularité parmi les cheminots se confirmèrent dans les années suivantes aux yeux de la fédération communiste qui évoquait en 1956 un militant ayant « acquis dans les luttes une grande autorité parmi les cheminots ». De même, à l’issue de l’école centrale d’un mois, en octobre 1955, il était apparu comme « l’un des meilleurs élèves de la promotion » ayant les « possibilités de devenir un très bon dirigeant ». En conséquence de ces appréciations favorables, il entra au comité fédéral PCF de l’Aube en 1956 et au bureau fédéral en 1959. En 1961, sur recommandation de Léo Figuères, délégué du CC auprès de la fédération, Georges Didier fut désigné pour assister Maurice Camuset à la mairie de Romilly. Conseiller municipal depuis 1958, il devint maire adjoint permanent et devint parallèlement secrétaire de la section communiste. En 1965, il entra au secrétariat fédéral et y siégea sans interruption jusqu’en 1977, puis au bureau fédéral jusqu’en 1994.
Georges Didier fut par ailleurs candidat aux élections législatives de 1978 et 1983 et aux élections cantonales de 1973, 1979 et 1985, élu conseiller général de l’Aube en 1973. En 1984, il fut élu maire de Romilly-sur-Seine, fonction qu’il quitta en ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3250, notice DIDIER Georges, Paul par Paul Boulland, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 28 mars 2012.

Par Paul Boulland

SOURCES : Arch. comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément