HOUDIN Augustin

Né en 1810, mort en 1904. Notaire à Josnes (Loir-et-Cher), conseiller d’arrondissement du canton de Marchenoir (Loir-et-Cher) de 1846 à 1848, juge de paix, maire de Saint-Léonard-en-Beauce (Loir-et-Cher). De religion protestante, il avait épousé une demoiselle Fauconnet, dont la famille jouait un grand rôle dans la petite communauté réformée et avait fourni des élus aux assemblées locales dès la Révolution. Houdin devint fouriériste et déploya une active propagande parmi les bûcherons de la forêt de Marchenoir. Il fut, au cours de la Seconde République, candidat malheureux au conseil général, successivement dans les cantons de Marchenoir et d’Ouzouer-le-Marché (Loir-et-Cher). Il fut révoqué de ses fonctions de juge de paix et menacé d’exil lors du coup d’État du 2 décembre 1851. Il continua néanmoins de militer dans le parti républicain. Voir Cantagrel François*, Chevalier Isaac*, Joubert P.-Ch.*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article32531, notice HOUDIN Augustin, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 11 octobre 2017.

SOURCE : Arch. Dép. Loir-et-Cher, série M non classée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément