HUCAULT Jean

Né le 16 mai 1811 à Sainte-Verge (Deux-Sèvres) ; aubergiste ; affilié à la Marianne.

Fils de Jean Hucault, laboureur, et de Louise Lamarche, Jean Hucault était cultivateur à Belleville, quand il épousa à Sainte Verge le 12 octobre 1847, Pierrette Bourrasseau, cabaretière, âgée de 60 ans, qui décéda 10 ans plus tard, le 29 mai 1857.

Jean Hucault, cultivateur-aubergiste dans le bourg de Sainte-Verge, fut un des premiers à transmettre dans l’arrondissement de Bressuire « les principes reçus d’Angers » en 1855 (voir Attibert François et Dagot Urbain).

Le 13 septembre 1856, après l’émeute de Brion du 22 juillet, il fut condamné à six mois de prison, par le tribunal correctionnel de Bressuire. Depuis 1855, il accueillait les « socialistes » dans son auberge.

En 1861, il n’était plus recensé à Sainte-Verge (à ne pas confondre avec un autre Jean Hucault du même âge, cultivateur, marié avec Renée Rigaud, parents de trois filles, recensés encore en 1866).

Voir Arnault Philippe Auguste pour la liste des « Marianneux » des Deux-Sèvres condamnés en 1856, et pour le groupe de Sainte-Verge : Antoine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article32566, notice HUCAULT Jean, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 12 février 2021.

SOURCE : Arch. Nat., BB 30/417, P. 1411. — Arch. Dép. Deux-Sèvres 4 M 17/1 et Registre des jugements du tribunal de Bressuire, année 1856 ; état civil, recensements. — Notes d’Alain Dalançon

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément