HANTIER

Ouvrier maçon au Havre (Seine-Inférieure) pendant le Second Empire.

Le 8 septembre 1869, il présida la commission des délégués ouvriers de la maçonnerie, qui opposa aux décisions de la chambre syndicale patronale du 6 septembre l’ensemble de ses revendications : l’été, journée de dix heures au maximum, de 6 heures du matin à 6 heures du soir, avec une coupure de deux heures pour le repas ; l’hiver, du lever au coucher du soleil, la coupure du repas étant réduite à une heure et demie ; salaire minimum de 4.50 F par jour exigible par quinzaine ; institution d’un comité permanent de conciliation des intérêts patronaux et ouvriers.
Voir Aroche, Barberez, Bourgeois, Campion Jean, Damesin Léon, Damesin Stanislas, Debaise Célestin, Doudalles Pierre, Dragon Eugène, Duboc père, Duboc Constant, Eustache Alexis, Eustache Léon, Hébert Henri, Lacour, Lemaître Louis, Le Tellier père, Letellier L., Marchand L., Pont.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article32573, notice HANTIER, version mise en ligne le 26 novembre 2010, dernière modification le 2 septembre 2019.

SOURCE : Arch. Mun. Le Havre, J 2/27, liasse 2.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément