BERTHAUT Georges, Henri

Par Claude Pennetier

Né le 8 avril 1903 à Paris (Ve arr.), mort le 17 février 1964 à Paris (XXe arr.) ; imprimeur, lithographe, artiste ; militant communiste, conseiller municipal de Villejuif (Seine, Val-de-Marne).

Georges Berthaut dans les années 1950
Georges Berthaut dans les années 1950
Collection de Mireille Berthaut-Rebière

Georges Berthaut était fils d’un brasseur (acte de naissance de son fils) devenu doreur sur cuir pour la reliure, originaire de Dijon (Côte-d’Or), né le 28 août 1877 à Dijon, et doté d’un caractère indépendant qui en imposait à ses employeurs. Sa mère, relieuse puis sans profession, originaire de Paris (XIVe arr.). Ses parents s’installèrent à Villejuif au début des années vingt. Il vivait chez eux en 1926, rue Étienne Dolet. Il habitait 26, rue Victor Hugo, en 1932.

Militant communiste de Villejuif, lithographe et artiste, il fut élu conseiller municipal le 12 mai 1929, au second tour (26e). Au premier tour, Madame Phillips élue en 27e position, mais inéligible puisque femme, fut immédiatement invalidée. Berthaut se présenta pour le seul siège en ballottage au second tour (voir Paul Vaillant-Couturier, maire).

Il s’était marié le 20 décembre 1930 à Villejuif, à une institutrice, Chrysanthème, Mireille Villette, avec qui il eut deux enfants. Il avait divorcé et s’était remarié à Paris (XVe arr.) le 22 juin 1957 avec une professeure d’éducation physique, Marguerite, Alice Roger, et eut deux autres enfants. Domicilié à Paris (XVe arr.), devenu artiste peintre, il présenta à plusieurs salons des Indépendants des toiles classiques (paysages, natures mortes, nus, scènes de Paris), peintes avec talent, mais fit aussi des tableaux dans l’esprit du "réalisme socialiste", comme une œuvre de grand format : "L’amour de la Paix, barrage à la guerre" au milieu des années 1950 (présentée à Lyon). Il avait été également marionnettiste, faisant lui-même les décors. Il donna des cours de dessin dans les écoles de la ville de Paris et travailla parfois comme vendeur à la sauvette ou ouvrier peintre en bâtiment pour subvenir aux besoins de sa famille. L’évolution technique de l’imprimerie l’avait éloigné des ateliers.

Il s’était séparé du Parti communiste au milieu des années 1950.

Il mourut à l’hôpital Tenon (XXe arr.) en 1964.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article32616, notice BERTHAUT Georges, Henri par Claude Pennetier, version mise en ligne le 14 août 2009, dernière modification le 23 octobre 2021.

Par Claude Pennetier

Georges Berthaut dans les années 1950
Georges Berthaut dans les années 1950
Collection de Mireille Berthaut-Rebière
Georges Berthau, marionettiste
Georges Berthau, marionettiste

SOURCES : Arch. Paris, DM3. — Arch. Com. Villejuif. — Notes de Michèle Rault. — Témoignage de sa fille Mireille Berthaut, mai 2013. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément