JACQUOT Étienne, Jean

Né vers 1812, coiffeur ; révolutionnaire parisien en 1852-1853.

Coiffeur, 78, rue de Clichy, à Paris, Étienne Jacquot avait été compromis dans le complot de la rue de la Reine-Blanche, en 1852. Le 7 juin 1853, il fut arrêté pour l’affaire de l’Hippodrome. Il s’affilia ensuite à la Jeune Montagne, branche parisienne de la Marianne. Il passait alors pour le chef des révolutionnaires des Batignolles, qu’il intégra dans la Marianne. La Jeune Montagne lui confia plus spécialement le soin de s’occuper de rassembler des armes et des munitions de guerre. Avec Pelletier, il fut chargé aussi de mettre au point le projet de constitution déjà élaboré par Crouzet et Lecompte. Ce projet affirmait que l’État doit être propriétaire et unique dispensateur de tous les biens et de toutes les valeurs :
« Au nom de la Révolution :
Le comité révolutionnaire décrète ce qui suit :
1° toutes les lois antérieures sont abrogées ;
2° tous les corps constitués sont dissous ;
3° l’hérédité est abolie ;
4° la nation, unique propriétaire du sol et de tout ce qu’il renferme, produit ou rapporte, garantit l’existence, l’éducation et le travail à chaque citoyen ;
5° les femmes sont émancipées ;
6° des décrets ultérieurs feront connaître le mode d’indemnisation adopté pour que les propriétaires actuels ne soient pas lésés dans leurs intérêts. »
Le 4 août 1855, le tribunal correctionnel de la Seine condamna Jacquot à quatre ans de prison, 100 francs d’amende et cinq ans d’interdiction des droits civiques. Voir Ramade Isidore*. Voir, pour le complot de la rue de la Reine-Blanche : Durand Bernard*, Roberge Eugène* Voir pour le complot de l’Hippodrome : Ribault de Laugardière*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article32690, notice JACQUOT Étienne, Jean , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 22 décembre 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 30/413, P. 1246. — Arch. PPo., A a/434. — I. Tchernoff, Le Parti républicain au coup d’État et sous le Second Empire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément