JAMES

Tailleur d’habits à Rouen, demeurant, 7, rue Frigori (?). Mandataire de ses camarades de travail, le 3 mars 1848, pour protester auprès du commissaire du Gouvernement provisoire Deschamps contre l’emploi de la main-d’œuvre pénitentiaire payée par le patronat 60 % moins cher que la main-d’œuvre libre. Les ouvriers tailleurs voulaient « obtenir du gouvernement républicain la suppression de l’abus ». Ce que décidera le décret du 24 mars. Voir Andrieu, Delahaye, Deschamps aîné, Hartz, Lecouteux, Leprêtre jeune, Snoon, Toutin, et Deschamps Frédéric.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article32714, notice JAMES , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 27 avril 2021.

SOURCE : Arch. Dép. Seine-Maritime, série M non classée, liasse de 121 pièces intitulée Fabriques, Ouvriers.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément