JOUBERT Paul

Paysan ou artisan de Coullons, canton de Gien (Loiret). Il rédigea, le 3 juillet 1848, et afficha sur la place publique du village un placard manuscrit, hostile au curé et favorable aux insurgés de Juin.
En voici le texte, d’après les archives de l’évêché d’Orléans :
« Aux habitants et passants,
« Citoyens quité le bergé qui vous a trompé et égaré. Voyez cette tête maligne qui ne voulez pas que l’on sonne au service de nos frères de paris il ne sai à quoi se venger. N’ont-ils pas ces braves méritées d’être sonner Eux qui sont morts pour la défense de la patrie et de la République. Citoyens abandonné le ce bergé qui vous a égaré et rallié vous auprès du père des pauvres à tous et pour tous. Riche comme pauvre il faut qu’il sabaisse à lui. Citoyens respectez ce Monument et priez pour vos Frères ; vous voyez ces tombes qui Imites les tombes de nos Frères de paris ; qui ont versez leurs sang pour vous tous Citoyens ayez le cœur plain de joie lorsque vous voyez cette arbre qui est la marque et le signe de la Liberté de Labolissement de lesclavage de tous les Français Républicain. »
Ce texte permet peut-être de supposer que Joubert et quelques autres de Coullons avaient voulu sonner le tocsin pour appeler au secours des Parisiens insurgés. Ou bien, si l’on interprète service au sens religieux, que le curé de Coullons avait refusé une messe pour les insurgés morts. Ce second sens, que paraît adopter C. Marcilhacy (« Crise dans le Loiret 1846-1852 », dans Revue d’Histoire moderne et contemporaine, t. VI, n° de janvier-mars 1959), semble en fait plus improbable que le premier. Cet auteur nous dit aussi que plusieurs vaincus de Juin tentèrent de se réfugier soit dans l’arrondissement de Gien, soit dans celui de Montargis, soit dans celui de Pithiviers. Il ne précise pas s’il s’agissait ou non d’originaires du Loiret.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article32860, notice JOUBERT Paul, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 6 novembre 2017.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément