JOURD’HEUIL Augustin

Né le 8 février 1815 à Brennes (Haute-Marne. Cafetier à Châtillon-sur-Seine (Côte-d’Or), son café fut, pendant la Seconde République, le rendez-vous des démocrates de Châtillon, « quartier général du parti rouge et socialiste ». C’est dans son café « que Pierre Joigneaux* a commencé à propager les doctrines qu’il a plus tard développées dans sa Feuille du village ».
Le 3 décembre 1851, il était à la tête des manifestants qui envahissaient l’Hôtel de Ville de Châtillon, et prononça devant la foule assemblée la déchéance et la mise hors-la-loi du président de la République. Arrêté le 4 décembre, il fut déporté en Algérie, puis expulsé en Angleterre. Il s’établit ensuite aux États-Unis à West-Hoboken (New-Jersey). Voir Lambert Jean-Baptiste*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article32883, notice JOURD'HEUIL Augustin, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Nat., NN 30/400. — Arch. Dép. Côte-d’Or, 7 M 151-152. — Jean Gaumont, Le Socialisme en Côte-d’Or, manuscrit de la Bibl. Mun. de Dijon.. — Note de P. Lévêque.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable