JOUVENEAU

Tisserand à Lille (Nord), condamné en décembre 1829, par le tribunal de cette ville, à quinze jours de prison et seize francs d’amende, pour avoir tenu des propos séditieux, encouragé les travailleurs à manifester contre le sort qui leur était fait par la monarchie des Bourbons et pour avoir même « proféré à plusieurs reprises en public le cri détestable de Vive l’Empereur ! »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article32891, notice JOUVENEAU , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 18/1179.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément