JUDAS Casimir François

Né le 15 février 1811 à Braine (Aisne), mort le 10 juin 1849 à Paris (VIIe arr.) ; orfèvre puis "imprimeur en lettres" et "stéréotypeur"

Fils de Jean Martin Judas (1775-1814) Maréchal des Logis des chasseurs à cheval de la Garde Impériale et Chevalier de la Légion d’honneur qui participa à la bataille d’Austerlitz où il fut blessé le 4 nivôse an 9, et de Marie Jeanne Delphine Riffaut, Casimir Judas exerça les métiers de "orfèvre en double" d’après son acte de mariage (1833), "estampeur" dans un article du Figaro du 26 mai 1832 relatant son procès, puis "imprimeur en lettres" d’après l’acte de naissance de son fils Louis Casimir (1835), et enfin "stéréotypeur" dans son acte de décès (1849). Saint-simonien, il passa en correctionnelle le 19 mai 1832 pour avoir « crié » et distribué dans la rue des « feuilles populaires », autrement dit des tracts saint-simoniens, le 11 octobre 1832, avec deux autres ouvriers saint-simoniens. Il joua un rôle symbolique dans la cérémonie du départ pour Lyon, par la diligence, de la « Mission des Prolétaires », composée de Bruneau, Hoart et Ribes. Voir aussi Lenoir et Rose Martin.
Le 7 novembre, Casimir Judas partait à son tour pour Lyon, mais à pied, avec le forgeron Dumolard, avec Massol et avec Tajan-Rogé. Les quatre hommes constituaient le premier détachement de l’« Armée saint-simonienne » chargée d’évangéliser les prolétaires. Voir François Arlès-Dufour.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article32902, notice JUDAS Casimir François , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 17 mai 2022.

SOURCE : AD Aisne, Braine, 5Mi0853 - 1833 1842, n° 87 p. 38, acte de naissance ; AD Aisne, Naissances Mariages Décès, 5Mi0853 - 1833 1842, n° 59 p. 107 ; Acte de décès 10 juin 1849, Arch. de Paris, 5Mi1 1393H. — R. D’Allemagne, Les Saint-Simoniens 1827-1837, Paris, 1930, pp. 324-328. — La Gazette des tribunaux, no. 2114, 23 mai 1832. — Notes Stéphane Direz.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément