KOBIN Charles

Né en 1814. Ouvrier teinturier à Saintes (Charente-Inférieure) ; déporté à Cayenne.

Charles Kobin fut condamné en 1839, 1846, 1848, 1849, 1851, en particulier pour avoir « promené un buste de Barbès dans les rues de la ville ». Il fut déporté à Cayenne en mars 1852, sur décision de la Commission mixte créée après le coup d’État, en même temps qu’un certain Priol Jean-Marie, de Blois, qui s’était vanté d’avoir participé à l’assassinat du général Bréa. Voir Priol Jean-Marie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article32969, notice KOBIN Charles , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 5 février 2020.

SOURCE : Arch. Dép. Charente-Maritime, 4 M 2/15 à 22 et 25 à 29.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément