KOKELMANS Antoine

Né en 1811 à Sarrelouis (alors ville française). Arrêté à Paris le 12 juin 1839 pour complot, dans l’« affaire Barbès », il échappa à la condamnation, bien qu’il eût fait en 1838 huit jours de prison pour voies de fait. En 1848, il rejoignit la garde des Montagnards de Caussidière, puis, lorsqu’il fut licencié, s’affilia à la Société des Ouvriers cambreurs. Les convocations dont il sera trouvé porteur, ainsi que de capsules de guerre et de cravates rouges, lui vaudront, au cours de l’insurrection de Juin, d’être fouillé et arrêté place Saint-André-des-Arts, alors qu’il revenait de transporter un blessé. Il déclara s’être mis dans les rangs de l’ordre et fut libéré, bien qu’il eût été en fait arrêté dans une barricade.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article32978, notice KOKELMANS Antoine , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 3726.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément