LALLEMAND ou LALLEMENT

Employé des postes à Neufchâteau (Vosges), en même temps qu’étudiant. De nombreuses circulaires de 1851 le dénonçaient comme un affidé de la Propagande démocratique et sociale. En mai 1852, on trouva dans des correspondances démocrates-socialistes saisies chez un habitant de Sandaucourt une lettre de Lalment (sic) employé des postes à Neufchâteau, qui disait s’occuper de procurer des abonnés aux journaux démocrates-socialistes. Il ne voulait pas que son activité vînt aux oreilles de sa mère, directrice des postes à Châtenois. Voir Dubois Jean-Baptiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article33166, notice LALLEMAND ou LALLEMENT , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 28 avril 2021.

SOURCES : Arch. Dép. Meurthe-et-Moselle : Correspondance du procureur général de Nancy, et Arch. Dép. Vosges, 8 bis M 5.

Version imprimable Signaler un complément