LAMBERT René

Né le 25 novembre 1820 à Saint-Martin-de-Sanzay (Deux-Sèvres), mort le 22 juillet 1873 à Brion (Deux-Sèvres) ; cultivateur ; affilié à la Marianne.

Fils de François Lambert, propriétaire au bourg de Saint-Martin de Sanzay, et de Marie Prisset, René Lambert épousa Marie Gervais le 1e mai 1843 à Brion. Ils eurent trois enfants : Marie-Louise (1844), Olympe (1848), René (1850).

René Lambert, cultivateur, fut arrêté à la suite de propos subversifs et emprisonné à Bressuire. Il fut mis en liberté provisoire le 24 décembre 1855 et placé sous surveillance de la police. Affilié à la Marianne, il en était l’un de ses principaux animateurs sur le plan local. Il devait, notamment, transmettre le mot d’ordre pour le déclenchement de l’émeute prévue pour le 25 juillet 1856, dans les localités de Montreuil-Bellay, Le Puy-Notre-Dame et Saumur (voir Talon Jean, Alexis).

Il fut arrêté le 19 juillet. Le 13 septembre 1856, le tribunal correctionnel de Bressuire le condamna à quinze mois de prison.

Voir Arnault Philippe-Auguste pour la liste des « Marianneux » condamnés dans les Deux-Sèvres en 1856, et pour le groupe de ceux de Brion : Billon Louis.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article33211, notice LAMBERT René, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 12 février 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 30/417, P. 1411 — Arch. Dép. Deux-Sèvres, série M et Registre des jugements du tribunal de Bressuire, année 1856 ; état civil et recensement. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément