LAPIERRE

Tisseur, cour des Tapis, à Lyon, il appartenait, en 1870, à un groupe mutuelliste de prêts gratuits ou « Société de dix centimes ».
En 1848, il s’était fait remarquer pour ses idées révolutionnaires. (La Coopération lyonnaise jugée par l’ex-police impériale..., Lyon, 1870, in-8°, Bibl. Nat., Lb 57/207.)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article33309, notice LAPIERRE , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément