LAPORTE

Il demeurait, 7, rue Saint-Denis, à Paris, et faisait partie du Comité révolutionnaire de Raynaud et Biotière. Il détenait le pétrole pour fabriquer les bombes incendiaires. C’est lui qui révéla à Jalouseau et à d’autres conjurés républicains et socialistes que les orléanistes complotaient contre le gouvernement sous la conduite du banquier Goudchaux. Il prétendait que les socialistes devaient les laisser faire, puis les abattre après leur victoire. Il devait fabriquer la bombe destinée à la calèche de l’empereur, que lancerait le conjuré Brot. Voir Raynaud André*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article33323, notice LAPORTE , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. PPo., A a/434.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément