DOULS Georges, René

Par Louis Botella

Né le 19 août 1934 à Lavernhe (Aveyron), mort le 2 juillet 2015 à Verrières (Aveyron) ; brigadier puis chef de manœuvres puis agent mouvement principal hors classe ; secrétaire général du secteur de Paris-Est (1969 ?-1972) puis secrétaire général de l’Union régionale de Paris-Est (1972-1978) ; trésorier général de la Fédération FO des cheminots (1982-1989).

Originaire de l’Aveyron, Georges Douls fut brigadier puis chef de manœuvres enfin agent Mouvement principal hors classe à la circonscription Exploitation de Pantin-Noisy-le-Sec (Seine, Seine-Saint-Denis). En 1969, il fut secrétaire général du secteur de Paris-Est. À la suite de la réforme des structures de la SNCF, intervenue en 1972, Force ouvrière supprima les unions (de réseau) et les secteurs et les remplaça par des unions régionales. Georges Douls fut alors élu secrétaire général de celle de Paris-Est. Il assuma cette fonction jusqu’en février 1978. Il fut alors remplacé par André Durand, qui fut aussi son beau-frère.

En mai 1982, il devint trésorier général de sa fédération, succédant ainsi à Gonzalo San Geroteo. Partant en retraite, Georges Douls fut remplacé en octobre 1989 par André Delanghe. En retraite, il fut membre du bureau national de la section nationale des retraités.

Puis, il se retira à Severac-le-Château (Aveyron). Il décéda le 2 juillet 2015.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3333, notice DOULS Georges, René par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juillet 2015, dernière modification le 24 novembre 2021.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération FO des cheminots. — Le Rail syndicaliste, 1970-1991. — Compte rendu du congrès confédéral FO de 1969. — Notes de Noël Mazet. — Information transmise, en juillet 2015, par Gonzalo San Geroteo. — Site Internet : deces.matchid.io, avril 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément