DOUMERC Germain, Marius

Par Marie-Louise Goergen

Né le 25 octobre 1897 à Coursan (Aude), mort le 4 janvier 1969 à Ornaisons (Aude) ; contrôleur ; militant socialiste SFIO.

Fils d’un employé au chemin de fer du Midi, Germain Doumerc entra au cadre permanent de la Compagnie du Midi en mai 1913 à Cerbère (Pyrénées-Orientales), puis travailla successivement à Cette et à Narbonne (Aude). Mobilisé en janvier 1916, parti au front en juillet, il fut intoxiqué par gaz le 22 août 1918 (non évacué). Rayé des contrôles en avril 1919, il fut classé comme facteur à la Compagnie du Midi à Cerbère d’avril à septembre 1919. En 1920, il était secrétaire du syndicat CGT des cheminots. Sans doute fut-il révoqué après la grande grève des cheminots en 1920 : son nom n’apparaît pas en 1921 lors de la reconstitution du mouvement syndical chez les cheminots cerberois après la répression (voir François Salex, Irénée Tolza).
Il réintégra la Compagnie — on le trouve comme contrôleur à Lézignan à partir de 1936 —, puis travailla comme contrôleur adjoint à la Région Sud-Ouest, Service Exploitation à Toulouse (Haute-Garonne) à partir de 1951, où il prit sa retraite en 1953.
Conseiller général socialiste SFIO en 1945-1949, secrétaire du conseil général en octobre 1946, il fut battu en 1949, avec 2 615 voix au second tour, par Bassoua, radical socialiste (2 783 suffrages), un communiste, Ressier (2 312) et un RPF (610) se maintenant. Il était maire d’Ornaisons (Aude) en 1949.
Marié en 1920 à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) avec Françoise Saint-Martin, receveuse PTT, il fut père d’un fils né en 1925.
Il avait été décoré de la croix de guerre avec Étoile de bronze, et de la médaille de laVictoire et commémorative de la Grande Guerre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3335, notice DOUMERC Germain, Marius par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 26 novembre 2019.

Par Marie-Louise Goergen

SOURCES : Arch. Nat. F1a/3214, F1cll/270 et 275. — Arch. SNCF de Béziers. — Le Cri catalan, hebdomadaire (officieux) de la Fédération socialiste des Pyrénées-Orientales, 20 mars 1920. — DBMOF, tome 25, p. 301. — Notes d’André Balent et de Gilles Morin. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément