LEFÈVRE

Cordonnier à Saint-Léger, près Loudun (Vienne). Affilié à la Marianne. Il servait de « boîte aux lettres » dans la correspondance échangée entre Paré dont il était le gendre et Eugène Thibault, soldat à Périgueux. Il fut acquitté par le tribunal de Loudun, le 19 septembre 1856. Voir pour la Marianne dans la Vienne : Beduit*, Cart*, Dumonteil Paul*, Gardebas*, Lafont Vincent*, Luquel Charles*, Mailly*, Malécot*, Massé Julien*, Morineau*, Paré fils*, Quéhaut*, Thibault père et fils*. Voir également Millault Pierre, dit André* (Deux-Sèvres).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article33672, notice LEFÈVRE , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 30/417, P. 1411.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément