LHOMME Jules, François

Né en 1808 à Chartres (Eure-et-Loir), relieur, mercier.

Relieur, Jules Lhomme entra, en 1848, dans les compagnies de Montagnards de Marc Caussidière* comme ancien membre de la Société des Droits de l’Homme, puis devint gardien de Paris.
Demeurant place Maubert, Lhomme se trouvait rue Jean-Robert le 23 juin, tandis que s’élevaient deux barricades entre lesquelles il resta jusqu’à ce que la troupe s’en emparât.
Arrêté le 27 juin 1848, il fut transporté à Ponton La Guerrière (Brest) en août 1848 à puis à Belle-Île le 20 février 1849. Il fut gracié le 15 décembre 1849.
Rentré à Chartres, il se signala par la propagande socialiste que, comme mercier ambulant, il faisait de commune en commune. Arrêté en décembre 1851, comme ayant excité les ouvriers à la révolte, il fut condamné à « Algérie plus ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34029, notice LHOMME Jules, François , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 6 juin 2020.

SOURCES : Arch. Min Guerre, A 8291 et B 157. - Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Inculpés de l’insurrection de Juin 1848, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne].

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément