LONGUET

Ouvrier forgeron chez Farcot, à Belleville (Seine), il fut élu par ses camarades délégué des ouvriers forgerons affiliés à la Société générale politique et philanthropique des Ouvriers Mécaniciens Serruriers et de toutes leurs subdivisions. Il était le secrétaire de la section Farcot de cette association. Le 23 juin 1848, il reçut de sa société, au bureau de son usine, une lettre le convoquant comme tous les délégués d’atelier.
Il fut blessé à la cuisse au cours de l’insurrection et son patron, témoigna contre lui. Gravement compromis, il se suicida le 6 juillet 1848, à l’hôpital Beaujon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34132, notice LONGUET , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 2549.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément