DUCASSE Louis, Henri, dit Chéri

Né le 21 décembre 1824 à Bordeaux (Gironde) ; cheminot de la Gironde ; solidaire de la Commune de Paris.

Louis Ducasse était marié, père de quatre enfants et employé aux Ateliers du chemin de fer du Midi.

Vers la mi-avril 1871, une affiche favorable à la Commune de Paris ayant été placardée à Bordeaux, Louis Ducasse déclara à des sergents de ville qui attendaient un moment favorable pour l’arracher que « si l’un d’eux avait l’audace d’y toucher, six cents ouvriers arriveraient au son de la cloche et que, fussent-ils cinquante agents, pas un n’en sortirait ».
Louis Ducasse fut arrêté le 18 avril, après les troubles qui marquèrent cette journée et la précédente et alors qu’il criait « À mort les officiers ! Ces tas de canailles n’en auraient pas fait autant devant les Prussiens ! Vive la ligne ! À bas les chefs ! Plus de patrons ! » et, à plusieurs reprises : « Vive la Commune ! »

Il fut poursuivi, avec Dorbes et Nozière, et condamné, le 19 juin suivant, à quatre mois de prison et vingt-cinq francs d’amende. Il était employé depuis dix-sept ans à la Compagnie du chemin de fer du Midi et son passé était « irréprochable » (Gazette des Tribunaux, 22 juin 1871.) L’ingénieur en chef des chemins de fer du Midi écrivait à son sujet dans un rapport du 21 juillet 1871 : « Ouvrier exceptionnellement habile dans sa profession », il est « un des meneurs les plus exaltés de nos ateliers » ; il a reçu des affiches de la Commune « dont il était heureux de faire la distribution ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3419, notice DUCASSE Louis, Henri, dit Chéri, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 12 janvier 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/727 et C 2882 (Bordeaux). ― Arch. Dép. Gironde, Cour d’assises série U vol. 1871-1872. ― Jean Cavignac, « La répression des mouvements bordelais de solidarité avec la Commune de Paris 1871 », Bulletin de l’Institut Aquitain d’Etudes Sociales, n°5, mars 1871. ― Jean Cavignac, « La Commune et Bordeaux », Répression et prisons politiques en France et en Europe au XIXe siècle, Créaphis, 1990, p. 65-77. ― Jacques Girault, La Commune et Bordeaux, Paris, Éditions sociales, 1971 ; réédit. Périgueux, Fanlac 2009 ― Gazette des Tribunaux, 22 juin 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément