LUTAUD Jean-Baptiste

Né en 1809 à Prizy (Saône-et-Loire), mort le 18 juin 1860 à La Chaux-de-Fonds (Suisse).
Cabaretier à la Croix-Rousse, rue de Constantine, en plein quartier des canuts, il fut « Grand Parrain » des Voraces. Voir Aumont Louis*
Son établissement servit, en 1848, comme poste de commandement des Voraces qui occupaient les forts autour de Lyon.
Une perquisition opérée le 22 juin 1850 à son domicile permit de découvrir une lettre signée de lui, de Clapot et de Colosse, adressée à Francis Fabre de Paris, condamné pour délit de presse, et l’invitant à former un noyau de Voraces dans la capitale. Le 10 octobre, le 2e conseil de guerre de Lyon lui infligeait six mois de prison.
Poursuivi après le 2 décembre 1851, il fut condamné à la déportation en Algérie, mais s’enfuit et se réfugia en Suisse, où il mourut. Le recours en grâce qu’il avait formulé en 1856 avait été repoussé et il n’avait pu, pour des raisons ignorées, profiter de l’amnistie de 1859. Voir Léculier Pierre*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34206, notice LUTAUD Jean-Baptiste, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 18/1473. — Arch. Dép. Rhône, série M, Victimes du Deux Décembre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément