MAHY Achille

Né à Tourcoing (Nord) le 7 janvier 1823. Ouvrier cordonnier à Tourcoing. Il fréquentait les cabarets où se réunissaient les membres de la Société fraternelle des Fileurs. Le commissaire de police le tenait pour un « socialiste apprécié de notre ville » (rapport du 2 juillet 1849). Il chantait des couplets « séditieux » au cabaret de la Tête d’Or, siège de la Société de Saint-Vincent-de-Paul, et y provoquait des incidents. Il fit circuler parmi les ouvriers une brochure intitulée : Pourquoi avons-nous la misère ? Il fut condamné, le 24 juillet 1849, par le tribunal correctionnel de Lille, à quatre mois de prison et cent francs d’amende, pour outrages envers le président de la République. Voir Destombes Irénée*, Leloire Auguste*, Mahieu Florimond*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34277, notice MAHY Achille , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : La Liberté de Lille, numéros des 24, 25 et 26 juillet 1849. — Le Messager du Nord, numéros du 26 et du 27 juillet 1849. — A.-M. Gossez, Le Département du Nord sous la Deuxième République, Lille, 1904, p. 334 et 341.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément