MAILLARD Louis, Gaspard

Né en 1816 à Angers (Maine-et-Loire), il était gérant de l’Association des Ouvriers billardiers, 24, rue du Faubourg-Saint-Denis, à Paris, où il faisait des bénéfices s’élevant à 10 000 F par an. Poursuivi pour l’affaire du 13 juin 1849, il se joignit, le 4 décembre 1851, aux émeutiers de la porte Saint-Martin, participa à l’enlèvement des armes chez les boutiquiers et, en compagnie de Kessler, directeur de La Révolution, il inspecta les barricades du quartier environnant, distribua à son retour de la poudre et des balles, puis gagna la barricade de la rue du Petit-Carreau où il retrouva Durrieu et Watripon. Plus tard, il envisagea le meurtre de Louis-Napoléon comme la seule manière d’échapper à la tyrannie. Il disparut de son domicile le 6 décembre et fut condamné par contumace (« Algérie plus »). Voir Xavier Durrieu, Kessler*, Watripon Antonio*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34303, notice MAILLARD Louis, Gaspard , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 23 juillet 2020.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, B 1246.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément