MAILLET Auguste

Né le 24 mars 1810 au Vaudelnay-Rillé (Maine-et-Loire), mort le 14 octobre 1876 à Brion (Deux-Sèvres) ; maréchal-ferrant ; affilié à la Marianne.

Fils d’Augustin Maillet, maréchal-ferrant au village des Mousseaux, et de Marie Guyon, Auguste Maillet, ouvrier forgeron chez Germain Gendreau à Brion, y épousa le 8 octobre 1839, Henriette Foucher, 16 ans, servante chez son patron. Ils eurent un fils, prénommé Auguste, né le 21 aout 1840, mort à 18 ans, et une fille, Marie, Prudence, née le 5 janvier 1852.

Après l’émeute du 22 juillet 1856 à Brion (voir Dagot Urbain), Auguste Maillé, devenu maréchal au bourg, fut condamné, le 13 septembre suivant, par le tribunal correctionnel de Bressuire, à quinze jours de prison, pour affiliation à la société secrète la Marianne.

Voir Arnault Philippe-Auguste pour la liste des « Marianneux » condamnés dans les Deux-Sèvres en 1856, et pour le groupe de ceux de Brion : Billon Louis.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34311, notice MAILLET Auguste , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 15 février 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 30/417, P. 1411. — Arch. Dép. Deux-Sèvres, 4 M 15/4 ; registre des jugements du tribunal de Bressuire, année 1856 ; état civil et recensements. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément