MAISTRASSE Auguste, Constant

Né le 3 février 1814 à Orléans, libraire éditeur.

Fils de Jean Maistrasse, commis, et de Judith Nogaret, Auguste Maistrasse a suivi des études au collège d’Orléans.
Il devint libraire éditeur à Paris, en association : « Lacour et Maistrasse ». En 1843, les associés impriment l’Union Ouvrière de Flora Tristan*.
En 1847, Maistrasse achète à Elias Schiller un brevet d’imprimerie. Il comparut le 3 février 1847 devant les assises de la Seine dans l’affaire dite de la Société des communistes matérialistes, pour avoir composé et tiré à 2 000 exemplaires La Voix de la Famine, au début de l’année.
L’imprimerie qu’il avait fondé avec son associé Wiart fit faillite en 1851. En 1853, Maistrasse a été obligé de renoncer à son brevet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34335, notice MAISTRASSE Auguste, Constant , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 21 février 2020.

SOURCES : Arch. Nat., f 18 1758 et 1798. — Arch. Mun. Orléans 2E68 acte. naiss. [en ligne]. - Flora Tristan, Union ouvrière, éditée par Daniel Armogathe et Jacques Grandjonc, Paris, éditions. des femmes, 1986, p. 304. — Helga Jeanblanc, Des Allemands dans l’industrie et le commerce du livre à Paris (1811-1870), Paris, 1994, p. 198. — Note de J. Grandjonc.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément