MAISTRE Paul.

Par A. Jeannet et P. Lévêque

Né en 1819 à Cluny (Saône-et-Loire). Légiste à Cluny. Il dirigea le comité électoral démocratique de la ville en avril 1848. Un peu plus tard, il présida la société de secours mutuels créée à Cluny et qui servait de lieu de rencontre aux militants démocrates-socialistes. Il fut membre du club de la Folle Chetaille déclaré le 21 mai 1849.
Influencé par le proudhonisme, il inclina vers les tendances libertaires et proclama sa foi dans l’« idée antigouvernementale ».
En 1850, il correspondit avec Alphonse Gent et fut impliqué dans le « complot de Lyon ». Il fut condamné, le 28 août 1851 à cinq ans de détention qu’il effectua à Belle-Île.
Après des démarches réitérées de sa famille (qui « jouit, à Cluny, d’une considération méritée ») et un acte de soumission, il fut gracié le 30 août 1853. Voir Bruys*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34336, notice MAISTRE Paul. par A. Jeannet et P. Lévêque , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

Par A. Jeannet et P. Lévêque

SOURCES : Arch. Nat. BB 18/1488. — Arch. Dép. Côte-d’Or, U III Db 32. — Arch. Dép. Saône-et-Loire, M 122.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément