MALAISE

Ouvrier tailleur à Tours (Indre-et-Loire). L’un des « triumvirs », selon l’expression utilisée par le tribunal correctionnel, d’une grève de la profession, préparée sans doute par la société de secours mutuels des tailleurs. Malaise fut condamné à un mois de prison et la grève fut brisée par les tailleurs régimentaires mis par l’autorité militaire à la disposition des maîtres tailleurs civils de Tours. Les deux autres « triumvirs » furent frappés l’un de quinze jours et l’autre d’un mois de prison. Voir Guilloteau*, Niepceron Toussaint*, et aussi Sauvager*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34342, notice MALAISE , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 22 juin 1834.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément