MARTIN

Ouvrier tailleur à Niort (Deux-Sèvres). Le 6 mars 1848, il signa une pétition des ouvriers tailleurs de Niort au commissaire du Gouvernement provisoire, Désiré Maichain. Dans cette pétition, les intéressés réclamaient une amélioration de leur état ; on y lit notamment :
« Cette classe laborieuse demeure tranquille, malgré toutes les privations qu’elle est forcée de s’imposer, et souffre en silence, en attendant que vous ayez fait cesser les abus et l’agiotage qui la menacent. »
Les signataires se plaignaient de la concurrence des magasins d’effets d’habillement confectionnés et réclamaient « un nouvel ordre de choses ». Cette pétition portait 47 signatures. Outre celle de Martin, qui est en tête, sont lisibles les signatures suivantes : Guyon, Fourré, Morisset, Noël, Russeil, Massip, Messire, Guiluet, Blondeau, Bouin, Courault, Frinquet, Barreau, Robert, Naudin, André, Mathias, Texier, Blondel, Texier jeune, Breton, Labergne...
Le Martin dont il s’agit ici paraît bien distinct de Martin aîné, qui présidait en 1848 l’« Association des travailleurs amis de l’ordre », à Niort, et qui se présenta aux élections à l’Assemblée constituante. Martin aîné était en effet ouvrier menuisier, et non tailleur. Les documents d’archives ne précisent malheureusement pas les prénoms de l’un ni de l’autre. Voir pour la pétition des menuisiers, pour les salaires à Saint-Maixent, 16 mars 1848 : Blanchard Auguste Voir pour la pétition du 12 mars 1848 des tailleurs de pierre et maçons de Niort : Pié Antoine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34583, notice MARTIN , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 27 avril 2021.

SOURCE : Arch. Dép. Deux-Sèvres, dossier II M 19/13 : pétitions d’ouvriers.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément