MASSON Théodore

Né en 1821 à Mertrud (Haute-Marne), y demeurant comme scieur de long. Il prit part à la coalition des moissonneurs de Mertrud, qui suspendit la moisson durant la journée du 20 juillet 1848.
Pour forcer les cultivateurs à consentir à la hausse des salaires qu’ils réclamaient, Masson et sept ou huit autres avaient ramené au village les moissonneurs qui avaient commencé le travail. Il aurait parlé de couper les bras et de casser les reins de ceux qui, à l’ancien tarif, continueraient la moisson d’un blé particulièrement abondant et long à couper. Il fut envoyé à la maison d’arrêt de Wassy le 21 juillet, comme Jean-Louis Maillot*, et comme Vouriot-Lebœuf*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34711, notice MASSON Théodore, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Haute-Marne, 208 U 14.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément