DUJARDIN Jacques

Par Louis Botella

Ouvrier professionnel puis chef visiteur ; membre du comité technique national Grands Ateliers et Entretiens de la Fédération FO des cheminots (1957-1966) ; militant socialiste.

Ouvrier profesionnel au poste d’Entretien du matériel de Montrouge (Seine, Hauts-de-Seine) puis chef visiteur à l’Entretien de Trappes (Seine-et-Oise, Yvelines), Jacques Dujardin fut l’un des fondateurs de Force ouvrière dans son établissement. Il participa en octobre 1951 à la conférence nationale Grands Ateliers et Entretiens (GAE), organisée par sa fédération. Il y fut élu membre de la Section technique GAE de l’Union Ouest. En 1954 son mandat fut renouvelé. Lors de la conférence d’octobre 1957, il devint membre du comité technique national Grands Ateliers et Entretiens, en sa qualité de secrétaire de cette branche professionnelle au sein de l’Union Ouest. Il fut reconduit dans ces deux fonctions en mars 1960 et janvier 1963.
En avril 1958 à Saintes (Charente-Inférieure), lors du congrès de l’Union Ouest, il fut élu membre suppléant du conseil national de sa fédération, au titre de son union. Il conserva ce mandat jusqu’en 1967.
En 1961, lors des incidents tragiques survenus à la station Charonne du métro, au moment des évènements d’Algérie, Jacques Dujardin fut blessé lors d’une charge de la police. Emprunt d’humanisme, du désir d’être au service des plus défavorisés, il fut aussi membre de la SFIO puis du Parti socialiste, conseiller municipal et pompier volontaire dans sa commune.
Il mourut le 24 janvier 1982 à la suite d’une maladie qui le rongeait depuis quelques mois.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3481, notice DUJARDIN Jacques par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 10 mars 2012.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération FO des cheminots. — Le Rail syndicaliste, 1952-1982. — Notes de Marie-Louise Goergen. — Louis Botella, FO chez les cheminots..., op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément