MAYE Pierre, Jacques, dit Maguy

Né le 16 janvier 1814 à Saint-Clémentin (Deux-Sèvres) ; chantre à Poitiers ; affilié à la Marianne.

Fils de Jean Maye, sabotier, et de Marie Clochard, Pierre Maye, chantre à l’église Notre-Dame de Poitiers (Vienne), demeurant dans cette ville, fut condamné, le 13 septembre 1856, par le tribunal correctionnel de Bressuire, à quinze mois de prison, pour affiliation à la société secrète la Marianne (voir Millault Pierre-André).

Voir la liste des "Marianneux" du département et des communes du nord des Deux-Sèvres condamnés en 1856 dans la notice d’Arnault Philippe-Auguste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34814, notice MAYE Pierre, Jacques, dit Maguy, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 15 février 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 30/417, P. 1411, et Arch. Dép. Deux-Sèvres, registre des jugements du tribunal de Bressuire, année 1856.— Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément