DULAC Jean, Henri, Eugène

Par Patrick Gaillard

Né un 3 avril [année inconnue] à Poitiers (Vienne) ; cadre supérieur à la SNCF ; vice-président du Syndicat du personnel supérieur des chemins de fer (SPS) de 1952 à 1957.

Fils de Henri Claudius Dulac, professeur à la faculté des sciences de Lyon et examinateur d’analyse à l’École polytechnique, Jean Dulac suivit les cours du lycée du Parc à Lyon de 1919 à 1921 avant de rejoindre l’École polytechnique jusqu’à sa sortie en 1923. À cette date, il rejoignit l’École d’application d’artillerie à Fontainebleau au grade de sous-lieutenant, puis la 6e Division d’artillerie légère de Lyon.
Embauché à la 4e section Exploitation PLM à Lyon en qualité d’attaché groupe I à l’essai, Jean Dulac faisait très rapidement montre de qualités exceptionnelles de compréhension, avec une prédilection pour le service du mouvement. Son cursus d’attaché le conduisit alors successivement à Grenoble (sous-chef de gare de 3e classe, en octobre 1925), à Tarare (chef de gare de 3e classe, en janvier 1927), aux services techniques de signalisation (attaché hors classe, en novembre 1927), à Besançon (sous-inspecteur en mai 1928), à Lyon (inspecteur de 2e classe Trains en juillet 1929). En septembre 1929, il épousa Anne-Marie Vivier, qui devait lui donner deux enfants.
En octobre 1930, il rejoignait Lons-le-Saunier au grade d’inspecteur de 1re classe avant d’être promu inspecteur divisionnaire de 2e classe à Genève en janvier 1933. Nommé à la 6e division à Paris en janvier 1935 en qualité d’inspecteur divisionnaire de 1re classe, il était promu inspecteur principal adjoint de 2e classe en janvier 1938 en poste à Saint-Étienne. Inspecteur principal adjoint en janvier 1939 à Marseille, il rejoignit le service du mouvement de l’Exploitation de la Région Sud-Est (Paris) en février 1941 au grade d’inspecteur principal.
Cofondateur du Syndicat du personnel supérieur des chemins de fer (SPS) en janvier 1948, il en assura la vice-présidence aux côtés d’Albert Fioc, puis de Robert Speyser, de 1952 à 1957.
Promu chevalier de la Légion d’honneur le 28 décembre 1961, il prit sa retraite le 1er mai 1966 au grade d’ingénieur en chef hors classe chef de la division du Service général.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3483, notice DULAC Jean, Henri, Eugène par Patrick Gaillard, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 5 janvier 2021.

Par Patrick Gaillard

SOURCES : Arch. SNCF Béziers. — Arch. Fédération nationale des personnels d’encadrement des chemins de fer et des activités connexes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément