MENNESSIÉ Jean, Blaise, François.

Né en 1798 à Paris. Tailleur d’acier, il travaillait aux pièces avec l’aide de sa femme pour un fabricant de perles de la barrière Saint-Martin. Il demeurait, en 1848, rue Quintaine à La Petite-Villette dont il fréquentait le club, et fut élu, parce qu’il avait servi, capitaine d’une compagnie « entièrement composée d’ouvriers très résolus et violents ».
Le 23 juin, il se présenta en parlementaire à La Grande-Villette où l’on se battait mais il fut blessé d’une balle. Le 24, il rejoignit les ouvriers de sa compagnie sur les barricades et chercha à s’entendre avec les autorités municipales, mais provoqua l’hostilité des insurgés et dut se retirer. Dénoncé par un de ses caporaux, il fut arrêté et transporté : son propriétaire l’avait signalé comme n’ayant pas été « très délicat relativement à ses loyers » ; de plus, alors qu’il était cabaretier à Strasbourg, Mennessié avait été condamné en 1837 pour injures publiques. Il fut gracié en décembre 1849

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34893, notice MENNESSIÉ Jean, Blaise, François. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 8279.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément