DUPHIL Alban [Marie, Pierre Alban]

Par Marie-Louise Goergen

Né le 7 août 1902 à Bègles (Gironde), mort le 22 octobre 1983 à Bordeaux (Gironde) ; électricien ; militant socialiste SFIO.

Fils d’un employé à la Société du chemin de fer du Midi et d’une tailleuse, Alban Duphil, électricien à la SNCF, aurait travaillé à la raffinerie de Pauillac selon le témoignage d’A. Treuillé. Doté d’une instruction primaire, il fit son service militaire avant d’entrer à la Compagnie du Midi comme auxiliaire en 1921. Il accéda comme électricien au cadre permanent à Bordeaux en 1926. À partir de 1928, il poursuivit sa carrière à Pauillac (Gironde) jusqu’à sa retraite en avril 1959.
Membre du Parti socialiste SFIO, secrétaire de la section de Pauillac, il fut conseiller municipal de 1935 à 1941 puis de 1945 à 1947. Il fut élu conseiller général du canton de Paulliac de 1945 à 1949 et secrétaire de la commission départementale. Il fut battu de 4 voix en 1949 dans une triangulaire avec Rassemblement du peuple français (RPF) et PCF. Son adversaire, Ferrand (RPF), formula un recours devant le Conseil d’État, à la suite de l’annulation des cantonales par le Conseil de préfecture interdépartemental. Il demeura par la suite un militant actif.
Marié en 1922 à Villenave-d’Ornon (Gironde) avec Jeanne Gachibat, il fut père d’une fille née en 1920.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3510, notice DUPHIL Alban [Marie, Pierre Alban] par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 26 avril 2017.

Par Marie-Louise Goergen

SOURCES : Arch. Nat. F1a/3228, F1cll/270. — Arch. SNCF de Béziers. — Guillaume Laurence, Les militants de la SFIO en Gironde, Mémoire, sous la direct. de B. Lachaise, Université de Bordeaux III, 1996-1997. — Notes de Gilles Morin. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément