MORTILLET (de) Gabriel.

Président-fondateur en avril 1848 du Club central de l’Agriculture ; archéologue.

Président-fondateur en avril 1848 du Club central de l’Agriculture qui réclamait la création d’un sous-secrétariat d’État à l’agriculture, le lancement de travaux d’irrigation à l’échelle nationale, le développement de l’enseignement agricole et l’institution d’une caisse de secours et de retraite pour les agriculteurs. Ce club disparut au lendemain du 15 mai 1848.
G. de Mortillet devint ultérieurement un des rédacteurs de la Voix du Peuple de Pierre-Joseph Proudhon*. Membre du Comité de la presse démocratique et socialiste fondé en décembre 1848, il fut choisi comme directeur de l’entreprise d’édition d’écrits avancés, la Propagande socialiste. Poursuivi au printemps 1849, il fut condamné à une peine de prison et à une forte amende.
Archéologue, G. de Mortillet deviendra directeur du musée de Saint-Germain, rencontrera Théodore Ber* au Pérou,

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article35300, notice MORTILLET (de) Gabriel. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 1er juin 2016.

SOURCES : Lucas, Les Clubs et les clubistes, op. cit. — Joseph Benoît, Confessions d’un prolétaire, op. cit. — Théodore Ber, Une vie dans les Andes. Le journal de Théodore Ber (1864-1896), [éd. par] Pascal Riviale et Christophe Galinon, Ginkgo éditeur, Paris, 2014, p. 112. — Notes de Michel Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément