MOSSÉ

Cafetier-serrurier à Doulevant-le-Château (Haute-Marne). Vers 1849, il était l’un des éléments les plus décidés parmi les socialistes de Doulevant. Son café abritait des conciliabules. Il aurait dit « qu’il fallait couper les têtes des riches et des prêtres et qu’il se chargerait de l’affaire du curé de Doulevant ». Voir Dr Lacour Victor*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article35303, notice MOSSÉ , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Haute-Marne, 61 M 23.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément