MOURLON Sylvain

Maçon parisien, participant du Premier Banquet communiste de Belleville le 1er juillet 1840 (Voir Jean-Jacques Pillot*). A la suite du compte rendu tendancieux publié par le Journal du Peuple, il signa, en compagnie d’une cinquantaine d’autres, une lettre de désabonnement. Voir Couturat*, Maigne*. En 1841, il faisait partie des communistes matérialistes du groupe des Humanitaires. Il fut arrêté le 12 septembre en compagnie d’une vingtaine d’autres et traduit devant le tribunal correctionnel de la Seine en novembre. Il fut condamné à deux mois de prison et 50 francs d’amende. Voir Gabriel et Jean Charavay*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article35359, notice MOURLON Sylvain , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 25 mai 2016.

SOURCES : Journal du peuple, 21 nov. 1841. — Jacques Grandjonc, Communisme/ Kommunismus/ Communism. Origine et développement international de la terminologie communautaire prémarxiste des utopistes aux néo-babouvistes, Trier, Karl Marx Haus, 1989, p. 455-456, 501. — Jean-Michel Paris, L’Humanitaire (1841) : Naissance d’une presse anarchiste ?, L’Harmattan, Paris, 2014, p. 174 . —Note de J. Grandjonc.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément